Reflexions existentielles

De la prise de tete a tartiner

04 décembre 2005

Sans titre

" -Pourquoi tu ferais pas psychologue, ça t'irais bien ça. -Ben non, je pourrais pas. Faudrait déja que je selectionne mes patients parce que même si je suis tolérente, je pourrais pas suivre des gens qui m'emmerde ou que je considère comme des connards. Et pis ils deviendraient mes amis et même que je tomberais amoureuse d'eux, je resterais sûrement pas de marbre face à des gens qui se dévoilent entièrement à moi et je finirais certainement mallheureuse et frustrée parce que c'est pas bien de coucher avec ses patients. Non,... [Lire la suite]
Posté par medulla à 02:07 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 décembre 2005

Malade imaginaire

Je me concentre sur mon estomac et je sens la nausée qui monte. Vas-y, imagine toi dégobilller sur le sol devant tout le monde. Mon champs de vision se retracte et beuh, j'en ai presque vraiment envie. Ca s'appelle la méthode couet, l'autosuggestion ou comme vous voulez et j'attends patiemment dans la salle d'attente. Ouais, ça craint grave mais j'assume, ils ne m'auront pas ces salauds! Je m'imagine déja en winneuse appeler le boulot. Je rentre enfin dans le cabinet du toubib et commence à déballer ma réplique soigneusement préparée.... [Lire la suite]
Posté par medulla à 11:55 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2005

Le cendrier magique

matin, comme tout les matins où je revisite mon "moi intérieur" et me pose cette question trés pertinente: qu'est ce que je vais faire aujourd'hui? Je reste songeuse en songeant à tout ce people sur cette planète qui sait exactement quoi faire, réglé comme des réveils matins. Et moi, et moi, et moi? Ca mérite une cigarette, tiens. La pâteuse de la veille me donne l'impression d'avoir la bouche remplie de ce machin que j'avais quand j'étais gamine, tu sais, cette pâte merdique et chimique à fond que j'étalais sur ma tronche... [Lire la suite]
Posté par medulla à 11:54 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2005

Du blanc et un peu de noir

Changement de désign, en fait ça me prenait la tête ce bidouillage irréversible en code HPLM ou HLMP, je sais plus et pour ce que ça me fait de savoir ou pas. On inverse la tendance, l'hiver 2005/2006 sera un retour au noir et blanc. Comme dans les films muets. C'est p'têtre parce qu'en ce moment je voudrais être un personnage de film muet, me dandiner sur place avec mes fringues rétros et la bouche qui s'agite vite, vite mais aucun son ne sort. Ecran noir et là, mes parôles apparaissent comme par magie: "damned cher ami, je... [Lire la suite]
Posté par medulla à 03:08 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2005

Conversation avec elle

"Sérieusement, est ce qu'ils te manquent? Réflechis-y bien ma poule parce que tu vois, t'as un problème, une sorte de blocage. C'est ça qui te rends nerveuse, c'est peut être ça qui t'as rendue nerveuse depuis toujours (note l'astucieuse contradiction). J'veux pas t'enfoncer, te démoraliser ou quoi mais plutôt te faire prendre conscience. Ben ouais; "mon cul la conscience!" mais merde! Et la souffrance, t'y pense? Toute cette merde que t'emmagasine depuis tout ce temps? T'es là, tu t'accroche, tu te pends à leurs... [Lire la suite]
Posté par medulla à 09:58 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2005

WANTED

Article en cours de rénovation
Posté par medulla à 10:06 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2005

Effexor, c'est plus fort que toi

Avec ma sale habitude de n'étaler mes états d'âmes que quand ça ne va pas, on va finir par croire que je ne vais jamais bien. Ben non, pas de "mais", pas de "et pourtant" que j'affectionne tant d'habitude, en effet: je ne vais pas bien. Je vais pas encore la jouer mélodrame à trois balles mais j'ai du mal en ce moment. Du mal à m'endormir, du mal à e réveiller, du mal à me traîner et je ne donne toujours pas de nouvelles. Enfin, si, hier soir, contre mon grés un peu, je me suis faite choper sur msn. Vu l'état... [Lire la suite]
Posté par medulla à 08:59 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2005

Fais tourner le questionnaire

MA VERTU PREFEREE : la tolérence, l'ouverture d'esprit LE PRINCIPAL TRAIT DE MON CARACTERE : maléable, adaptable à mon entourage et aux différentes personnalités qui composent ce monde et chiante LA QUALITE QUE JE PREFERE CHEZ LES HOMMES : l'humour, l'originalité LA PRINCIPALE QUALITE QUE JE PREFERE CHEZ LES FEMMES : pareil que les hommes plus leur sensualité inconsciente MON PRINCIPAL DEFAUT : râleuse et pas confiante en elle même, la nana MA PRINCIPALE QUALITE : l'ouverture d'esprit CE QUE J'APPRECIE CHEZ MES AMIS... [Lire la suite]
Posté par medulla à 06:11 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2005

20six, c'est de la merde

Tout est dans le titre donc à tout ceux qui se réjouissait de me voir intégrer le célébre hébergeur, sachez que je le boycotte. Non seulement il est compliqué de fonctionnement (riez balèzes internautes, je m'en foutiste) mais en plus il marche pas. Donc j'emmerde 20six, j'emmerde tout ses utilisateurs, j'emmerde ses bonbecs à la con, j'emmerde le monde entier de toute façon. Et pis 20six, c'est trop naze comme nom. Donc je resterais sur mon petit canalblog, qui lui marche trés bien quand j'ai besoin de lui et qui se prend pas la tête... [Lire la suite]
Posté par medulla à 06:23 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 novembre 2005

Dimanche, le café est amer et je pue la clope

Je me brûle les lévres sur un café extra noir en tentant de remettre mes idées en place... pourquoi je fais ça? Pourquoi je suis là? Qu'est ce que j'attends? Le probléme est que je n'ai rien à répondre, rien à dire, rien à faire. Ca commence bien... ma cigarette se consume (et ya plus d'ange ici) et j'ai déja envie d'en allumer une autre. L'odeur de tabac froid mélangée à celle que dégage les fringues que je n'ai pas enlevées hier soir en me couchant, le tout avec l'amertume du café me rappelle qu'on est dimanche et que je détéste les... [Lire la suite]
Posté par medulla à 01:02 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]