Reflexions existentielles

De la prise de tete a tartiner

24 décembre 2005

Post départ

Je n'ai même pas savouré le fait de quitter le taff plus tôt que d'habitude. Comme une veille de noël qui se respecte, il y a eu du monde tard dans la soirée et des absents. Tellement pas parce que j'ai du mal à dire non mais je ne voyais pas pourquoi je ne resterais pas une demi heure de plus pour les arranger. C'est pas non plus pour faire bien devant guy qui, paternel avec son petit peuple, me serre les épaules "alors, tu es en congé demain?". Non surtout parce que j'ai dans la conscience les 3 jours d'arrêts maladie qui... [Lire la suite]
Posté par medulla à 12:20 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2005

Misunderstood

Oui, je suis naze, non, pas encore tout à fait vraiment réellement folle, mais presque. Un poil déconnectée, oui, je l'accorde. Seulement comprenez-moi, je me suis vraiment tapée un sale bad là. Vraiment, je savais que c'était terrible et qu'en plus, chercher des preuves serait dramatique pour mon self estim mais là, je me suis cassée la gueule de haut. C'est terrible. Ce ne sont pas seulement des rêves de carrière qui s'envolent, il y aussi ma fierté qui prend ses jambes à son cou. De plus j'ai totalement conscience que ce... [Lire la suite]
Posté par medulla à 05:04 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2005

A ne plus jamais refaire dans sa vie

- décolorer ma tignasse- me mettre la gueule avec Laurent Perrier- commander des tapas- colorer ou décolorer ma tignasse dans une chambre d'hôtel- donner mon numéro de portable à des plombiers- abandonner mes projets pour dégager d'ici- aller bouffer à la brasserie de l'aéroport de Blagnac- ne pas demander une adresse aux gens qui me donnent envie d'écrire- ressortir des vieux trucs de cartons qui puent le moisi- penser aux cons qui m'ont pourris la vie- oublier de poster des trucs importants- emporter des chaussures à talons que je... [Lire la suite]
Posté par medulla à 11:41 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2005

A faire au moins une fois dans sa vie

- le tour du monde- l'amour à la plage- tester toutes les drogues possibles et inimaginables- exposer mes tracas artistiques- piquer une crise de nerf chez le psy- vivre à Londres pour de bon- voter- lancer un avis de recherche pour inviter R au resto- dire "je t'aime"- prendre des cours de boxe thaï- apprendre à jouer de la gratte- partir en mission hummanitaire- ouvir une paillote sur le bord d'une plage à Kho Phangan- vieillir- écrire un bouquin- offrir un cadeau qui fasse vachement plaisir- arrêter de fumer puis... [Lire la suite]
Posté par medulla à 11:40 AM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 décembre 2005

WANTED

Urgent, perdu deux êtres chers!!! Un de sexe masculin et l'autre féminin, plus moyen de remettre la main dessus. Vus pour la dernière fois il y a trés longtemps dans leur antre mini pocketo-kitsche. Entendus la dernière fois à Orléans lundi. Lus la dernière fois tout à l'heure. Si détails ou indices pour les retrouver donne récompense trés chère, si rançon il ya, rançon je paye; si caution il y a, caution je paye (supposons le pire). Pas de réponse sur les trois numéros en ma possession, je perds mes moyens et n'ose me rendre dans... [Lire la suite]
Posté par medulla à 12:56 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 décembre 2005

Navrant

Comme un hiver 2005 à Paris, comme un skyblog de gamines vulgaires, comme allumer une clope dont on a pas vraiment envie, comme l'orthographe de la jeunesse qui s'étale, comme la variétè française, comme une vinaigrette qui aurait tourné, comme un gargouilli d'estomac à 17h, comme un sms d'origine non identifiée à but non sympathique, comme "les ombres errantes" de Pascal Quignard, comme réserver un taxi à Paris pour l'Essonne, comme acheter un timbre à la poste, comme attendre tes réponses, comme télécharger du rap en... [Lire la suite]
Posté par medulla à 10:38 PM - - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 décembre 2005

To my Toulouse friends

Cha, merci d'être si compréhensible, merci d'avoir été là pour m'héberger quand ma chambre u était trop étroite pour ma carcasse, merci pour ses soirées passées devant la téloche à papoter de tout et de rien, à cloper comme des malades, merci pour ses nombreux points communs qui nous ont attachés et merci d'être mon amie (tardivement connue, je l'avoue mais qu'importe la notion de temps quand l'intensité y est). En tout cas, ma belle, je suis toujours là (thélépatiquement) à te soutenir dans tes démarches. Doudou, ton appel hier... [Lire la suite]
Posté par medulla à 11:28 AM - - Commentaires [9] - Permalien [#]
19 décembre 2005

Culture de la betterave

Petit papa Noel, cette année, tu remarqueras que malgré la conclusion assez peu reluisante de ma situation d'être humain, je me suis tout de même bougé le cul et si je n'ai pas toujours été sage, je ne suis toujours pas en prison ni en cure de désintoxication (voyons les côtés positifs). Et si je ne t'ai pas écrit depuis des années c'est parce que je n'avais pas grand chose à demander jusque là. Je passerais sur les détails matériaux, la branche généalogique encore vivante s'en occupera. A toi par contre, je te demanderais tout... [Lire la suite]
Posté par medulla à 08:54 PM - - Commentaires [20] - Permalien [#]
16 décembre 2005

22 rue Léon Soulié

Faudrait il justifier ce genre d'acte quand on s'aime? Faudrait il leur expliquer quand on s'expose à eux? Est ce notre meilleure arme? Est ce éternel? Est ce que vieillir changerait les choses? Et si on s'enfuyait, sans laisser de traces, tu m'épouserais?¨Prends ma main, n'aies pas peur et n'oublie pas: nous deux contre le monde entier... Bande son: Without you i'm nothing Bowie/Molko
Posté par medulla à 11:35 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 décembre 2005

Plop

Si les fers à repassers brûlent quand ils sont allumés et que les stilnox font halluciner, en aucun cas je ne me sens concernée, pas d'attaque, pas de haute haine, Mister dans l'ombre gratte sa platine et me dit: "l'avocat du diable ne gagnera pas si tu ose plaider l'indifférence". Non de l'indifférence en réalité, je crois avoir déja assez payé mais plutôt que de se bouffer le nez, parlons de la pluie et du beau temps, ça vaut mieux, non? On ne se connait pas que déja le médiocre vinculum est posé. En vérité, ça n'a... [Lire la suite]
Posté par medulla à 04:28 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]